PROJET ÉTUDIANT | Clip "Wipeout Beat", Antoine Amen & Xavier Gras

18 sep 2019
Clip étudiant SAE Paris

PROJET ÉTUDIANT

Les coulisses du Clip "Wipeout Beat",
par Antoine Amen & Xavier Gras

 

Dans le cadre de leurs formations films mais aussi de leurs projets personnels, nos étudiants profitent de notre plateau de tournage, des caméras et autres équipements que nous leur mettons à disposition pour étoffer leur portfolio.

C'est le cas d'Antoine Amen, jeune étudiant terminant son Bachelor Film à la SAE Institute Paris, il s'est lancé dans la réalisation d'un clip très original et ambitieux !
 
Il a ainsi collaboré avec Dan Sartain, un chanteur américain, afin de réaliser le clip de sa musique "Wipeout Beat", au style "Pop-rock-New wave" (reprise d'une chanson de Alan Vega sortie dans les années 80).

À travers ce clip il a cherché à rendre hommage au cinéma underground des années 80, en s'inspirant de réalisateurs tels que William Friedkin ou Kenneth Anger, ainsi qu'aux teens-movies des années 90, tels que Nowhere ou encore The Doom Generation de Gregg Araki.

Antoine a soumis ce projet au Short+Sweet SAE International Student Film Festival, un concours lancé tout d'abord en Australie et qui s'est étendu à travers les SAE du monde entier ! Il a la chance d'être nominé pour la finale le 3 octobre ! Son film a donc été projeté à Hollywood avec les autres court-métrages, clips ou documentaires en compétition. 
 

Xavier Gras, ancien étudiant en Video Production Certificate à la SAE Institute Paris a co-monté ce clip et également réalisé ce Making Of.

Vous retrouverez très bientôt leur interview filmée ! 

Nous avons interrogé Antoine, afin d'en savoir plus sur les ficelles de ce tournage : 
 

Pouvez-vous nous en dire plus sur le tournage ? 

"Le tournage s'est déroulé sur quatre jours, entre les mois de Juin et Juillet 2018. La majeure partie du clip a été tournée en studio, sur le plateau de la SAE Institute Paris, excepté pour la scène de fête du début (jusqu'à ce que Théo traverse le rideau, après nous sommes dans le studio), et la séquence en forêt, pour laquelle nous avons fait le déplacement jusqu'aux environs de Fontainebleau.

Le tournage fut assez intense étant donné qu'il y avait pas mal de paramètres à gérer, notamment de nombreuses constructions de décors, supervisées par mon amie chef décoratrice Marjorie Despagne. "


Qu'avez-vous le plus apprécié dans ce projet ?

"Pour ce qui m'a le plus plu, je dirais la créativité, qui était vraiment débridée sur ce projet ! On a pu se laisser aller à faire tout ce qui nous plaisait, ce qui rendait les choses très "fun". C'est en grande partie dû à mon ami Yulian, qui a produit le clip tout en nous laissant une grande liberté.
 

Quelle a été la plus grande difficulté ? 

"En terme de difficulté, je dirais peut-être l'organisation, qui est devenue un peu complexe lorsqu'il a fallu remobiliser l'équipe un mois après les trois premiers jours de tournage, pour notre dernière journée, pour laquelle nous devions en plus recruter une trentaine de figurants !"
 

Comment avez-vous recruté ces acteurs ?

"J'ai recruté Lucien Arnaud, qui joue Théo dans le clip, via une annonce sur Cineastes.org, et après avoir fait passer quelques castings. J'étais vraiment content car il collait parfaitement à l'esprit que je recherchais, assez proche de James Duval dans les films de Gregg Araki.
Concernant le rôle de Al, le démon sur sa moto joué par Mike Estarque, j'ai fait passé plusieurs essais avant de me rappeler que je connaissais Mike, avec qui j'avais travaillé quelques années auparavant sur une websérie où j'étais assistant réalisateur.  Dès ce moment là, je l'ai appelé et il est venu passer un essai à la SAE. Il fut vite évident que le rôle était fait pour lui !"

 

Comment êtes-vous entré en contact avec le chanteur et présenté le projet ?

"J'appréciais le travail de Dan Sartain depuis plusieurs années déjà, et je voulais à la base utiliser Wipeout Beat dans la Bande Originale de l'un de mes courts-métrages. Mais finalement, en début d'année dernière je me suis rendu compte que je n'avais pas vraiment d'histoire à raconter dans laquelle intégrer cette musique. C'est alors que je me suis dit que faire un clip sur la chanson en question pourrait être une bonne idée !
J'ai donc écrit une ébauche de scénario que j'ai envoyé à Dan et son label, qui m'ont donné le feu vert pour ce projet. On connait la suite !"

 

Encore une fois, nous sommes très fiers du talent de nos étudiants et de voir leurs rêves se concrétiser. Ils ont su profiter des bénéfices de leurs formations afin d'enrichir au maximum leur expérience ! #WeAreSAE 


  FORMATIONS FILM