Notre étudiant P.A., sélectionné au 2e tour de la compétition de rap End of the Weak

15 avr 2021
finaliste de la compétition de rap End of the Weak

Notre étudiant P.A., sélectionné au 2e tour de la compétition de rap End Of the Weak


 

SAE Institute est toujours fière de pouvoir partager de bonnes nouvelles avec notre communauté créative. À cette occasion, nous sommes heureux de vous faire part de la sélection de P.A., étudiant qui suit actuellement la formation Urban Music Production, parmi les finalistes de la compétition de rap End of the Weak (EOW). Il s’agit d’une compétition internationale lors de laquelle, le public peut voter pour leurs rappeurs préférés. Actuellement, la première finale de la deuxième session se déroule sur Instagram. Une fois cette phase terminée, ce sera le tour de l’équipe EOW France de sélectionner le gagnant. À la fin de l’année, le gagnant représentera la France au niveau international.

Nous avons eu l’opportunité de parler récemment avec P.A. à propos de sa participation à cette compétition, ainsi que de son style et ses influences musicales : 


 

Comment as-tu pris connaissance de cette compétition et qu’est-ce qui t’a amené à participer ?

End Of the Weak (EOW) est une compétition que je connais depuis que j’ai 15 ans grâce à un rappeur que je connais et qui à l’époque s'appelait Cheeko, c’était un rappeur d’un groupe que j’aime beaucoup “Phases cachées”, et il faisait de l’improvisation. Je l’ai vu dans un petit concert dans un café, où il avait dit à tout le monde : “donnez-moi trois mots”, et là, il nous a subjugués. Donc je connais EOW depuis très longtemps, ça fait très longtemps que je voulais me lancer aussi, et j’ai vu qu’il avait une nouvelle session, et là je me suis dit “Allez ! Après cinq ans d’avoir écrit du rap, Paul, tu es prêt ! ”. J’avais surtout peur du regard des autres au début, et une semaine après je suis premier au concours grâce au soutien de mes amis. Donc c’est top.

 

Qu’est que tu attends de cette compétition ?

J’attends énormément de choses parce que EOW, contrairement aux autres compétitions Instagram est soutenue par des rappeurs qui sont connus du milieu depuis longtemps c’est eux qui décernent le prix du meilleur chanteur de rap en France. Donc ça veut dire que pour la première fois si je gagne la finale du concours Instagram, je pourrai participer à la vraie finale en présentiel avec les autres gagnants de session, donc ce sera très intéressant, je ne connais pas autant de rappeurs que ça, c’est génial pour les contacts déjà. Et puis ensuite, si je gagne la finale des finales, à ce moment-là, j’accompagnerai EOW dans le monde entier pour les différentes compétitions, et je serai accompagné pour la production d’un clip et tout. 

 

Comment se déroule EOW ?

Il y a six sessions dans l’année, chaque session dure deux mois, je participe à la deuxième session (mars-avril). À partir du 2 avril commence la phase numéro 2, on aura jusqu’au 15 avril pour envoyer notre freestyle, il faudra voter au maximum, énormément pour que j'arrive jusqu’à la finale. Je vous invite à aller sur mon compte Instagram @pa_blackbelt pour plus d'informations.

finaliste end of the weak

Quel est ton style musical ?

J’avais toujours cru que j’avais le style old school parce que c’est ce que je préfère, j’ai compris qu’il fallait absolument que je sois légitime de ce que j’écris, donc mon style est défini par mon écriture, je raconte vraiment des histoires qui me sont arrivées, je peux matcher chacune de mes phrases par un moment réel et appeller la personne que ça concerne. Donc c’est l’authenticité que je cherche au maximum. Sinon, ce qui définira plus tard ma musique, c’est la flexibilité, le fait que je peux toucher beaucoup de genres, je peux faire plein de choses.
 

Quels artistes t’ont influencé le plus ?

En termes de rap je pourrais citer cinquante mille, mais si je ne devais citer qu’un, ce serait Jay-Z. Après Big L, en fait surtout les rappeurs de New York. Et après, quand je disais que ça sort du rap, je dirais que suis aussi influencé par le comédien Eddie Murphy, par le chanteur de rock Mick Jagger, mais à la base c’est que j’aime vraiment c’est la musique soul, et si j’avais la voix de Ray Charles ou d’Alicia keys, c’est sûrement ce que je ferais, en attendant de l’avoir, je fais du rap et c’est déjà cool.
 

Qu’est-ce que ta formation à la SAE t’a apporté ?

Ma formation à la SAE m’a apporté la confiance en moi, car je suis arrivé avec d’autres gens qui faisaient ça et qui m’ont tout de suite dit que ce que je faisais était super bien. Ensuite, les connaissances, c'est-à-dire que je continue à apprendre même si je ne suis pas le meilleur des beatmakers ou des ingénieurs du son, j’aime pouvoir parler leur langue et pouvoir parler avec eux parce qu’on fait partie d’une équipe. Je suis déjà allé dans le studio et je ne pouvais pas communiquer avec eux, donc c’est ce que je cherchais à la SAE, et au-delà de ça, j’ai réussi à trouver des amis, des gens qui croient à mon projet, et pour l’instant la SAE m’apporte tout simplement le bonheur, c’est vraiment cool.

 

On vous invite à visiter le compte de EOW sur Instagram (@eow_france) afin de suivre la compétition et de soutenir P.A. (@pa_blackbelt) dans cette dernière phase de la compétition. On lui souhaite le meilleur pour la suite. 

 

DÉCOUVREZ NOS FORMATIONS :


  FORMATIONS AUDIO