L'audio binaural : projet étudiant

28 mar 2018
Audio Binaural

Projet étudiant :
Audio Binaural et réalité virtuelle

Edouard Lesellier et Paul Cramet, étudiants en Bachelor Audio Production  à  la  SAE  Institute Paris ont réalisé un projet professionnel de grande envergure autour de la production sonore binaural et de la réalité virtuelle,  sous  la  direction  de  l’université  de  Middlesex.
Il s'agit d'une  mise  en  musique  du  tableau  La  Naissance de Vénus de  Sandro  Botticelli  (1484-­‐1485).  Pour  ce  faire, le  projet  se  divise  en  deux  grandes  sections  de  création  :  sonore  et  visuelle. 

 


Qu'est-ce que l'audio binaural ?

Le  binaural  est  une  technique  d’enregistrement  et  de  mixage  permettant de recréer une écoute naturelle au casque et donner un sentiment d’extérioration sonore. Les sources semblent être externe au  casque  ce  qui  permet  d’immerger  le  spectateur/auditeur  dans  une  expérience singulière. L’enregistrement  devait  avoir  comme support  une  mise  en  «  réalité  virtuelle  »  du  tableau.  Ils ont donc  réalisé  une  vidéo  imitant  le  mouvement  qu'ils avaient imaginé  pour  ce projet.


Ce projet s’inscrit dans une volonté de démocratisation et de vulgarisation de la culture afin de permettre un accès plus simple aux arts en utilisant les différents médias contemporains disponibles à tous. Ils ont souhaité immerger le spectateur dans le tableau de  Botticelli  à  l’aide  d’un  «  sound  design  »  et  d’une  musique  l’accompagnant.  
 

Pour  capter  un  signal  en  binaural,  ils ont  dû  réaliser  leur  propre  support  microphonique : Une  «  dummy  head  »  ou  tête artificielle, est un instrument propre à l’enregistrement binaural. Sa forme et sa structure se rapprochent des proportions moyennes de la  tête  d’un  être  humain  adulte  afin  d’imiter  les  courbes  physionomiques  intrinsèques  et  qui  seront essentielles à la localisation d’une source sonore dans l’espace. À  force  de  longues  heures  de  travail  de  menuiserie,  ils ont  réalisé  cette  tête  artificielle  inspirée  de différents modèles de grandes marques microphoniques.  

La captation de la composition musicale et artistique a été réalisé le 29  août  2017  dans  le  studio  Icon  de  la  SAE  Institute  de  Paris.  Le  violoniste  qui  a  fait  les  prises  en  studio  s’appelle  Nicolas Wendenbaum, étudiant en conservatoire. 

Le  choix  de  la  composition  enregistré  s’est  porté  sur  le  dernier  double de la Partita I de Johann Sebastian Bach composé vers 1723. Il est  évident  que  les  émotions  éprouvées  lors  de  la  découverte  de  l’œuvre de Bach seront différentes pour chaque auditeur. Cependant, il faut remarquer qu’une douceur mélancolique est présente dès les premières  notes  du  double.  Lors  du  point  culminant  de  ce  mouvement,  l’esprit  est  apaisé  par  des  intervalles  majeurs  créant l’élargissement du spectre émotionnel de l’auditeur l’entrainant vers la joie et le transport amoureux doté d’une certaine grandeur.


Afin  de  répondre  à  la  problématique  de  diffusion  mais  aussi  de  toucher le public le plus large possible, la première idée envisagée  était  une  application  mobile  téléchargeable  gratuitement  permettant  à  n’importe  qui  de  faire  parti  de  l’expérience. Malheureusement,  le  temps  leur a  manqué. La vidéo  a  semblé  le  second  média  le  plus  adapté  à  l’immersion  et  a  permis de recréer le parcours qu’aurait pu réaliser un spectateur de réalité virtuelle. 

 

La vidéo est également disponible sur leur chaîne YouTube Kinaudio Kinaudio. 


TOUTES NOS FÉLICITATIONS À PAUL CRAMET ET EDOUARD LESELLIER POUR CE BEAU TRAVAIL !


  FORMATIONS AUDIO